ECOLODGES


Mil espèces de flore et 1.320 de faune possède la Réserve de Production de Faune Cuyabeno sur 603.380 hectares. Est située dans la Province de Sucumbíos au nord.


Rang en biodiversité au monde est occupé par le Parc National Yasuní situé dans la Province de Orellana. Dans un hectare du Yasuní il existe plus d’espèces d’arbres que dans toute l’Amérique du nord.


Espèces de mammifères, 500 d’oiseaux et 63 d’orchidées se comptent parmi les plus importants expositeurs de biodiversité du Parc National Podocarpus, situé dans les provinces de Zamora chinchipe et Loja au sud de l’Équateur.



TAPIR LODGE

TAPIR LODGE

Quinze mètres d’altitude. C’est la hauteur des tours Piraña et Ceiba, tours d’habitation du Tapir Lodge. Ce style alternatif de logement constitue la caractéristique principale de cet hôtel, situé dans la Réserve Faunique Cuyabeno, à Sucumbíos.
 
Depuis cette altitude, on peut vivre la jungle amazonienne d’une manière intense et plus proche du chant des oiseaux. Le Bungalow est le troisième type d’accommodation, il possède au total 10 chambres partagées sur deux étages. Il y a 8 chambres doubles, et 2 quadruples.
 
De même que pour les tours Piraña et Ceiba, le Bungalow est équipé de moustiquaires aux fenêtres pour assurer une bonne ventilation et éviter que les insectes n’entrent. Chaque chambre a un salle-de-bain privée avec eau chaude. La tour Piraña dispose de 4 chambres qui peuvent être simples ou doubles. Chacune se situe sur un étage différent, ce qui permet une intimité optimale.
 
Depuis le balcon, on observe des broméliacées, des orchidées, des oiseaux et différentes espèces de primates. D’autre part, la tour Ceiba dispose de 8 chambres réparties sur 4 étages.

CUYABENO LODGE

Premier hôtel construit au milieu de la Réserve de Production Faunique Cuyabeno, le Cuyabeno Lodge accueille les visiteurs, depuis 1988, dans sept cabanes indépendantes et trois additionnelles dans une tour avec vue sur le canopée de la forêt.
 
On peut y observer, parmi de nombreuses espèces, des dauphins de rivière, des tapirs, des caïmans, des anacondas, des piranhas et des singes. Deux circuits y sont proposés, le premier est de quatre jours et trois nuits, et le deuxième est de cinq jours et quatre nuits. Durant les deux, il est possible de se promener en canoë sur la Grande Lagune et d’y observer des caïmans noirs et des hoatzins (oiseaux appelés également dindes nauséabondes).
 
Les visiteurs peuvent nager dans la lagune et profiter de spectaculaires couchers de soleil. Chacun des tours inclut une observation des oiseaux, des dauphins, des singes, et autres mammifères propres à la zone. Les marches nocturnes pour observer les insectes font également partie des excursions proposées par l’hôtel.

SIONA LODGE

Tortues, dauphins roses, anacondas, caïmans noirs, font partie des espèces qui habitent les lagunes et rivières entourant le Siona Lodge. Situé dans la Réserve Faunique Cuyabeno, cet hôtel combine les promenades dans la forêt primaire et la navigation dans les lagunes d’eaux noires, avec la visite du peuple indigène Siona. Puerto Bolívar est le nom de la communauté indigène du peuple Siona.
 
Il se trouve au bord de la rivière Cuyabeno, de même que d’autres petites communautés de la zone. C’est à cet endroit que le shaman local explique les pratiques religieuses et les connaissances médicales ancestrales, transmises de génération en génération.
 
À quelques minutes de l’hôtel, se trouve la forêt primaire, un écosystème idéal pour l’observation de mammifères tels que les singes capucins, hurleurs et araignée, les paresseux, les oiseaux comme les toucans, les tangaras, les aigles harpies et les aras.

NAPO WILDLIFE CENTER

Considéré comme l’éco-lodge le plus luxueux d’Amazonie équatorienne, le Napo Wildlife Center (NWC) se situe sur la lagune Añangucocha, dans la réserve indigène du peuple Kichwa Añangu, propriétaire de 21000 hectares de forêt tropicale amazonienne. Il se trouve dans le Parc National du Yasuní.
 
Depuis El Coca, Orellana, il faut voyager pendant deux heures sur la rivière Napo dans un canoë motorisé, jusqu’à l’entrée du canal des eaux noires de la communauté Añangu, lieu où les passagers changent pour un canoë à rames. Il y a diverses activités à réaliser pendant le séjour, la principale est la montée de la tour d’observation du « canopy », ou de l’étage écologique supérieur de la forêt.
 
La tour mesure 40 mètres de hauteur et est construite à côté d’un arbre. On peut y observer des singes hurleurs, des singes capucins, des paresseux, des harpies, des toucans et des tangaras. Le NWC dispose de 16 chambres, d’un restaurant et d’un bar. Deux circuits y sont proposés: 5 jours, 4 nuits ou 4 jours, 3 nuits.

SACHA LODGE

Toucans, aigles harpies, martins-pêcheurs et piverts, sont quelques-unes des espèces d’oiseaux que les guides naturalistes du Sacha Lodge montrent aux visiteurs de la réserve écologique de 2023 hectares.
 
Cet hôtel se situe dans le Sucumbíos, dans la partie nord de la rivière Napo. Il est doté d’une passerelle de 275 mètres de long, suspendue à 30 mètres d’altitude et ancrée au sol grâce à trois tours métalliques renforcées.
 
Il est possible d’observer des singes hurleurs, des singes araignées et des aigles harpies depuis la passerelle suspendue ou sur les plateformes des tours. La tour de bois de 43 mètres d’altitude, construite autour d’un arbre de Ceibo, constitue une autre attraction. Depuis la plateforme supérieure on observe des oiseaux, des mammifères, des insectes, des plantes épiphytes et le paysage. Des circuits de 4 jours, 3 nuits et de 5 jours, 4 nuits sont proposés. L’hôtel dispose de 26 chambres, d’un restaurant international et d’un bar.

SANI LODGE

Dans la lagune de Challuacocha se trouve le Sani Lodge, un écohôtel situé sur un couloir de terre de 42000 hectares de jungle entre la Réserve Faunique de Cuyabeno, au Nord, et le Parc National Yasuní, au Sud. Il abrite 1500 espèces d’arbre, 567 oiseaux, 162 reptiles et amphibiens, et 173 mammifères.
 
En se promenant dans la jungle, on peut rencontrer, entre autres, jusqu’à 13 espèces de primates, des tapirs brésiliens, deux espèces de pécaris, aigles harpies, caïmans noirs et lamantin de l’Amazone. Parmi les espèces d’oiseaux, on trouve des toucans, des aras et des perroquets.
 
L’hôtel a une capacité de 40 personnes (dans les cabanes) et dispose de 10 chambres et 4 cabanes familiales. Chaque cabane possède une salle-de-bain privée et l’électricité est fournie par des panneaux solaires. Le Sani Lodge propose un forfait unique de 4 jours et 3 nuits et offre également un circuit d’observation des animaux et des oiseaux de la jungle.

LA SELVA AMAZON ECOLODGE & SPA

Les 25 ans d’existence de l’hôtel Selva Amazon Ecolodge lui confère une grande expérience dans l’accueil des touristes du monde entier. Il se trouve sur les rives de la lagune Garzacocha, située à deux heures de bateau d’El Coca, Orellana. Des circuits pour tous les goûts et intérêts y sont proposés.
 
La Selva propose des forfaits de 5 jours, 4 nuits; et de 4 jours, 3 nuits comprenant des visites à la tour d’observation, aux vasières à perroquets (lieu fait d’argile et de minéraux où ces oiseaux se nourrissent), visite d’une communauté locale, promenades sur la lagune Garzacocha et des activités à proximité de l’hôtel.
 
La zone de La Selva est considérée comme l’un des meilleurs sites d’observation d’oiseaux, dû à son emplacement privilégié au nord du Parc National Yasuni, l’endroit le plus riche en biodiversité de la planète. Une excursion pour observer divers espèces d’oiseaux est proposée. Pour y participer il faut se lever tôt, à 04h00 du matin, pour les observer au mieux moment du jour: l´aube.

KAPAWI ECOLODGE

Le Kapawi Ecolodge se situe non loin de la frontière entre l’Équateur et le Pérou. La confluence des rivières Pastaza et Capahuari (un petit affluent de l’Amazone au Pérou) se trouve à proximité. Il se situe au milieu de près de deux millions d’hectares du territoire du peuple Achuar. L’accès à l’hôtel se fait par voie aérienne depuis Shell, dans la province de Pastaza. Cette région de l’Amazonie est très reculée et éloignée des centres de population.
 
C’est une région très bien conservée du bassin occidental du fleuve Amazone, car elle est isolée de la déforestation et de l’extraction des ressources naturelles non renouvelables. Experiencia Kapawi est le circuit principal offert par cet hôtel, géré par les Achuar.
 
C’est un programme de 4 jours et 3 nuits. Pour arriver à l’hôtel depuis Quito, il faut emprunter la voie terrestre jusqu’à Shell dans la province d Pastaza. Ensuite, il faut se déplacer par voie aérienne jusqu’à la communauté de Kapawi. De plus, pour arriver jusqu’à l’hôtel il faut également voyager en canoë pendant 30 minutes.
 
Kawapi dispose de cabanes construites en paille. Ce sont de larges chambres, durables et bien ventilées. Chacune dispose d’une salle de bain privée, d’une chambre, d’eau chaude et de moustiquaires. Il y a également un restaurant proposant de la cuisine internationale et Achuar.

SIMPSON LODGE

A 2500 mètres d’altitude se trouve la Casa Simpson Lodge, située dans la Réserve Tapichalaca, dans la province de Zamora Chinchipe. La Réserve appartient à la Fondation Jocotoco. L’hôtel se situe dans les contreforts orientaux des Andes, en face de la colline Tapichalaca. Pour arriver jusqu’à l’hôtel, il faut passer par la route Loja-Vilcabamba-Zumba. Il est situé près du secteur du Parc National Podocarpus. L’hôtel propose plusieurs circuits de randonnées qui traversent la forêt embrumée des Andes.
 
Il a une capacité de 15 personnes, pouvant être répartis entre les 5 chambres du bâtiment principal et les deux chambres de la cabane. La randonnée par le sentier Jocotoco se distingue particulièrement, elle est de deux kilomètres et dure deux heures. On peut alors y observer l’espèce d’oiseaux propre à ce lieu: le Gralaria Jocotoco.

TAPICHALACA ET LE PARC NATIONAL PODOCARPUS

Ce fut la première réserve créée par la Fondation Jocotoco en septembre 1998, avec l’objectif de protéger les Gralaria Jocotoco, une espèce d’oiseaux endémique. Depuis 2010, la réserve dispose de 3500 hectares de superficie. Cet oiseau fut découvert par le Dr. Robert Ridgely en novembre 1997. Ridgely enregistrait le chant des oiseaux, jusqu’à ce qu’il entende un son étrange. Ainsi fut découvert la Gralaria Jocotoco, une espèce également appelée Grallaridgelyi, due à cette découverte du Dr. Ridgely et de l’ornithologue équatorien Lelis Navarrete.
 
Le Parc Podocarpus fut créé en 1983, avec une superficie de 144993 hectares, il se situe entre 990 et 3600 mètres, pour sa partie la plus haute, au-dessus du niveau de la mer. Dans les landes on trouve des lagunes d’origine glacière à l’origine de plusieurs bassins versants.

Share this post

Submit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn