ADVENTURE


Rivières cristallines, paysages spectaculaires de forêts et imposantes cascades sont quelques unes des caractéristiques décrivant l’expérience de la pratique de sports d’aventure en Amazonie. Les sports les plus connus sont le rafting, le kayak, le canyoning, le cyclisme et le trekking.


La province de Napo est une des plus populaires dans la région amazonienne pour en faire l’expérience. Le sport le plus pratiqué est le rafting, « dans la mesure où dans la majorité des cas, il n’est pas nécessaire d’avoir de l’expérience pour pouvoir le pratiquer. Il existe des rivières avec différents niveaux de difficulté et facile d’accès », explique Roberto Rueda, représentant du tour-opérateur Torrent Duck. Le canton de Quijos est le pôle d’attraction de ces sports. Les rivières Jondachi, JatunYacu, Anzu et Napo se prêtent à la pratique du rafting. « À Napo, la variété de rivières aux diverses dispositions confère à cette province un grand potentiel pour ce sport », signale l’expert.



« En Équateur, le rafting est en pleine croissance, car il peut être pratiqué dans diverses provinces de l’Équateur, le plus important est qu’il puisse être pratiqué partout en suivant les protocoles de sécurité », mentionne Rueda.


D’un autre côté, la pratique du kayak se réalise dans les rivières Papallacta, Oyacachi, Cosanga, Quijos, Jondachi, Haute et Basse Misahuallí, Pano, Tena, Anzu, JatunYacu et Napo. « L’Équateur est la troisième meilleure destination au monde pour le rafting et le kayak. Le kayak de rivière est spécial en Équateur car il y a plus de possibilités de le pratiquer que le rafting. Nous nous situons sur un point stratégique pour le kayak de rivière due à la Cordillère des Andes et au fait que d’innombrables rivières descendent la cordillère occidentale et orientale », explique Rueda. Les meilleurs endroits pour faire du kayak sont : Baeza, Tena, Maca, Baños et Zamora Chinchipe. « On devrait mieux profiter de toutes les options possibles pour pratiquer le kayak de rivière, car c’est un sport qui a beaucoup plus de potentiel que d’autres compte tenu à la grande variété de destinations que possède le pays», ajoute Rueda. Lorsqu’il parle de circuits qui combinent plusieurs activités d’aventure, Rueda se réfère au Parc National Cotopaxi, à la Réserve Écologique Antisana, au Parc National Cayambe Coca, au Parc National Sumaco- Napo-Galeras, parmi les principaux.


Il pense que ce sont des zones à fort potentiel pour pratiquer des sports d’aventure. Il ajoute que Zamora Chinchipe, Macas à Morona Santiago, Intag et Mira à Imbabura, sont aussi des zones potentielles pour pratiquer ces sports.


« L’Équateur a un potentiel énorme concernant le développement de circuits touristiques d’aventure dans toutes les zones protégées. La clé serait de promouvoir les actions existantes près de ces zones, pour les intégrer dans les zones protégées. Il est aussi important de former les tour-opérateurs au développement d’activités dans les zones protégées », explique Rueda.


Assurez-vous que les fournisseurs disposent de permis d’exploitation et que leurs guides soient certifiés et aient de l’expérience. Cherchez les meilleures options pour les circuits selon le climat (niveau d’eau). Grâce à cela vous trouverez le circuit dont vous avez besoin, avec les conditions parfaites pour son déroulement. Cherchez des opérateurs locaux spécialisés.

Share this post

Submit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn